Arts visuels

|

Ugo Woatzi

 ° 1991 - France

ugowoatzi(at)gmail.com

www.ugowoatzi.com

 

 

Ugo Woatzi est un artiste plasticien queer. Il est diplômé d’un BA en Sociologie de l’Université de Toulouse & Galatasaray Istanbul (2013) ainsi que d'un MA d'arts visuels à la  LUCA School of Arts Brussels (2019). Il obtient son certificat de photographie au Market Photo Workshop de Johannesburg en 2016. Ugo travaille également sous le mentorat de Through The  Lens Collective depuis 2019. En 2021 il devient membre de la plateforme de photographie  européenne FUTURES.

Les photographies de Ugo Woatzi représentent des espaces à la fois réels et imaginés, entre  libertés et restrictions. Ugo révèle et dissimule, tel un caméléon qui se cache, se camoufle et  s’adapte comme moyen de survie et de préservation.  Son processus de collaboration illustre les désirs et les luttes de sa communauté. Ensemble, iels créent un monde plus sensible et ouvert, s’échappant et se confrontant aux réalités des structures hétéronormatives qui divisent. Ses images, à la fois tendres et provocantes, traduisent un sentiment d’amour et de conflit, une nostalgie universelle. Enveloppées d’un sentiment d’intimité des plus paisibles, la sensualité des regards dans ses images nous renvoie vers une vision du désir humain plus subtile. Ugo empêche néanmoins une lecture des émotions trop facile en cachant ce que ses modèles tentent d’exprimer. La dissimilation de leurs visages et identités traduit les sensations de peur et de censure qui incarnent l’expérience des communauté queer dans le monde. Ugo nous invite à considérer et célébrer une pluralité de masculinités, corps performatifs, psychés et expériences, en explorant le concept de ‘visibilité ‘ comme étant chargé de peur et d’excitation. C’est cette dichotomie qu’Ugo exprime si fortement et avec éloquence dans son travail ; à la fois une performance et une réalité vécue, traduisant d’une vérité et d’une fiction, semblable à la nature complexe de la photographie, là où un nouveau monde est créé à partir des fragments du précédent. C’est dans ce nouveau monde, dans le regard délicat d’Ugo que nous pouvons enfin accéder à un espace d’acceptation.

 

just chill, 2019

wig, 2019